FEIN 65, démontage du canon.

Certaines informations sont difficiles à trouver car peu documentées. Soit qu’elles  n’aient aucun intérêt ou que personne n’ait pensé à mettre ces informations en forme et  à disposition du grand public. Laissez moi vous présenter une de ces informations peu répandues, à savoir, comment est monté le canon d’un Fein 65 (arme à air comprimé) sur la carcasse ?

Ayant sous la main un exemplaire de cette arme en état moyen, j’en ai profité pour répondre à cette question.

Le démontage du canon

Avant d’essayer une méthode de démontage en particulier, il faut définir ce que l’on estime être la méthode de montage du canon. Les modes de montage  possibles :

Si vous aimez les articles Gunsmith designer,

parlez en autour de vous,

partagez cet article.

  • Vissé ;
  • Inséré en force ;
  • Goupillé ;
  • Collé ;
  • Soudé (peu probable ici) ;
  • Plusieurs des solutions citées ci-dessus ;

Me concernant, n’ayant aucune certitude. J’hésite entre plusieurs choix probables (montage à la presse ou vissage). J’envisage deux options :

  • Passer le canon à la presse et tenter de l’extraire vers l’avant. Si le canon est vissé sur la boite de culasse, je risque d’endommager les pièces en arrachant le filetage ;
  • Usiner la boite de culasse pour supprimer tout ou partie de la tension autour du canon et ainsi voir si le canon est, ou pas, vissé dans la boite de culasse. C’est un moyen destructif.

Je décide de tester la première option. Si elle ne fonctionne pas, de me rabattre sur la seconde. Pour ce faire :

  • j’ai percé une plaque d’acier d’environ 10 mm d’épaisseur avec un forêt de diamètre 13 mm. Elle va me servir de butée de boite de culasse ;
  • Réalisation du logement du canon sur le poussoir de canon (le canon étant conique);

Fein 65, usinage du poussoir à la forme du canon.

  • Présentation du montage sur la presse ;

Fein 65, démontage du canon.

  • Suite à la première mise en pression, il s’avère que le poussoir n’est pas adapté. Le premier poussoir est une vis de culasse de voiture. Cette dernière s’est tordu sous l’ effort de la presse (voir photo ci-dessous). Le second poussoir utilisé est une barre pleine en acier de diamètre 20 mm.

Fein 65, remplacement du premier poussoir par une barre pleine.

  • Avec ce nouveau poussoir, l’effort de la presse s’est pleinement appliqué au canon. Après un claquement, le canon est sorti de son logement. Le claquement est du à la casse de deux circlips en acier.

Fein 65, le canon est démonté. On observera la gorge et un des deux le clips cassé.

  • A la vue de ces circlips, il semblerait que le canon soit monté en le poussant depuis l’intérieur de la boite de culasse. Donc, j’aurais du le démonter en le poussant vers l’intérieur de la boite de culasse. Ce qui n’aurait pas cassé les circlips.
  • Le logement du canon sur la boite de culasse est propre. Le diamètre du logement du canon dans la boite de culasse est 13 mm. Le bris des deux circlips (butée du canon sur la boite de culasse) n’a pas endommagé le logement du canon.

Une suite possible

Quelle pourrait être la suite de cet article ? Il serait tout à fait intéressant :

  • De réaliser un filetage sur la boite de culasse et de remonter divers canons.  On pourrait alors tester un Fein 65 en calibre 5,5 mm ou  6,35 mm, par exemple. Attendu que le logement du canon sur la boite de culasse est : 13 mm. Le filetage retenu pourrait être le 14 x 100 ;
  • De voir si le volume d’air comprimé produit par le mécanisme d’origine est suffisant pour propulser un projectile plus gros et plus lourd que le projectile d’origine ?
  • De réaliser des mesures de vitesse des différents calibres pour différentes longueurs de canon ?
  • De monter des canons plus long pour tester si le volume d’air est suffisant ;
  • Si les essais s’avéraient concluant, il serait alors possible de décliner le Fein 65 dans une version carabine à air comprimé…, voir carabine à air comprimé take down ;
  • D’envisager cette méthode de démontage pour remplacer un canon usé et ainsi reconditionner des Fein 65 de club de tir ;
  • De démonter un second Fein 65 mais cette fois en poussant le canon vers l’intérieur de la boite de culasse pour comparer les deux méthodes ;

Faites moi part de vos idées, aidez moi à allonger cette liste,

envoyez moi un mail à l’adresse :

contact@gunsmithdesigner.com

 

Si vous aimez les articles Gunsmith designer,

parlez en autour de vous,

partagez cet article.

Ce contenu a été publié dans Armes de poing, Tous les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.