La Fonderie à la cire perdue appliquée à la fabrication des pièces d’armes

La fonderie à la cire perdue est un procédé industriel que l’on a déjà abordé dans deux articles. Appliqué au monde de l’armement ou autre, elle permet d’ébaucher des pièces et de diminuer les temps de fabrication.

Vous pourrez retrouver ces articles en cliquant sur les liens ci-dessous :

Vu l’emploi courant de la micro-fusion dans le monde de l’armement, il est important de voir de plus près en quoi consiste exactement les étapes menant de la pièce en cire à reproduire à la pièce finie. “Pièce finie” (entre guillemet), car une pièce finie de micro-fusion est une ébauche qui sera livrée au fabricant d’arme en vu d’y appliquer différents traitements pour obtenir des pièces prêtes à l’emploi.

Si vous aimez les articles Gunsmith designer,

parlez en autour de vous,

partagez cet article.

Voici une vidéo en français pour vous expliquer les principes de base. Sources  Youtube : Génie Civil (Art & Techniques)

A travers le second extrait que je vous propose, vous verrez qu’elles sont les étapes de la fabrication d’une ébauche de carcasse de pistolet type 1911 (pour le fabricant Maximus Arms). Bien que le film soit en anglais, on peut parfaitement comprendre quelles sont les phases successives. La compréhension sera renforcée si vous avez regardé la première vidéo auparavant.

L’usinage qui suit l’ébauche est, lui, resté secret.

Pour voir la vidéo d’origine :

Sources : How a Maximus Arms 1911 is made / Chaine Youtube : Talking Lead

Lien : https://www.youtube.com/watch?v=XEGOw0YlQ-g

Ce contenu a été publié dans Techniques de fabrication, Tous les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.