Le fusil à pompe Squire Bingham calibre 12

Le fusil à pompe Squire Bingham est un des rares fusils de ce type à avoir un canon vissé sur la carcasse. A travers cet article, nous aborderons les points suivants :

  • Présentation des pièces : carcasse, canon, culasse, tube magasin.
  • Le constructeur à rendu le canon et la carcasse solidaires. Est il nécessaire de démonter le canon ? Si oui, pourquoi et comment faire ? Comment remonter le canon après démontage ?
  • Comment est usinée la carcasse du fusil à pompe Squire Bingham ? Pour quelle raison l’emplacement du logement du verrou de culasse est il sur la carcasse ?

Si vous aimez les articles Gunsmith designer,

parlez en autour de vous,

partagez cet article.

Présentation des pièces

La boite de culasse

La boite de culasse du fusil à pompe Squire Bingham est en acier. C’est une pièce massive, elle pèse : 858 grammes.

Elle entre dans un bloc capable de dimensions : 188,5 mm x 63,1 mm x 34,6 mm.

A titre de comparaison, voici les dimensions du bloc capable d’une carcasse de Remington 870 : 199 mm x 59 mm x 34,1 mm.

L’intérieur de la boite de culasse :

Les deux modèles qui ont été démontés pour la rédaction de cet article sont différents. Je ne l’avais pas vu au premier abord mais l’un possède une tringle de liaison tandis que l’autre en possède deux. On le voit sur la photo ci-dessous.

Vision des faces avant de deux carcasses de fusil à pompe Squire Bingham.

Les faces avant de deux carcasse de fusil à pompe Squire Bingham.

Lors de l’analyse de l’arme, j’ai remarqué que l’arrière de la boite de culasse est une pièce rapportée. Une chose m’avait mis la puce à l’oreille : les usinages en angle vif de l’intérieur de la carcasse. Ce type d’usinage ne peut exister qu’avec des moyens de production particuliers hors je doute que ceux-ci soient appliqués à un fusil de cette marque à faible coût. Sur la face arrière de la boite de culasse, on aperçoit des traces de soudure en forme de rectangle. Je dirais de la brasure à l’argent ou un procédé proche.

La face arrière d’une carcasse de fusil à pompe Squire Bingham.

Vous trouverez ci-dessous des photos de l’arrière de la carcasse avec et sans  la pièce rapportée. C’est une chance de pouvoir faire cette comparaison car ce ne sont pas des prises de vues rependues.

Sur le Remington 870, le constructeur n’a pas fait ce choix. La carcasse est en une seule pièce. Il serait intéressant de réaliser une synthèse (réel ou numérique) entre le Squire Bingham et le 870. A savoir, un fusil à pompe ayant une carcasse en une seule pièce en acier et un canon fixe. Il y aurait probablement des avantages et des inconvénients. A voir… c’est un autre sujet.

Le logement du verrou de culasse est taillé dans la boite de culasse. Ce pourrait être un problème si le canon était démontable par le servant. Il faudrait alors surveiller que la pièce soit convenablement montée pour que la feuillure ne soit pas hors côtes. Le problème est résolu ici par le fait d’avoir un canon solidaire de la carcasse.

La culasse

La culasse et le verrou ne font qu’un. Le verrou est la petite excroissance inclinée qui se trouve à l’arrière, sur le dessus, de la culasse. En fin de mouvement avant, l’arrière de la culasse se relève et entre dans son logement (dans la carcasse).

Le canon

Le canon en acier est cylindrique. Il ne comporte pas de logement pour le verrouillage de la culasse ni de pièce rapportée qui le relie au tube magasin. Il est simplement vissé sur la boite de culasse (pas de colle, pas de goupille, pas de contre-vis).

Vue de la face arrière du canon du fusil à pompe Squire Bingham

L’entrée de chambre du canon.

Le diamètre extérieur au niveau de la chambre est : 30,5 mm. Les normes CIP donnent pour le calibre 12 un diamètre de chambre mini de : 20,65 mm / 20,30 mm . Ce qui donne une épaisseur de parois d’environ : 5 mm.

Un méplat existe  sur la génératrice inférieure du canon. C’est très bien, il va nous servir pour immobiliser fermement le canon sur un point rigide lors du démontage.

Le diamètre du filetage est : 27,8 mm.

Le pas du filetage est : 24 filets / pouce soit 1,058 mm.

La longueur de l’épaulement du filetage est : 16,8 mm.

Photo du filetage du canon d'un fusil à pompe Squire Bingham.

Gros plan sur le filetage du canon.

Le tube magasin

Le tube magasin est vissé sur la carcasse. Pour extraire la pompe, il faut desserrer le tube magasin de la carcasse. Ceci est du à la présence d’une bague et d’un ressort sur le corps, à l’extérieur du tube magasin. Ces derniers empêchent le démontage de la pompe par l’avant. Elle doit sortir par l’arrière du tube magasin donc si vous souhaitez nettoyer correctement votre arme de temps en temps : il faut démonter le tube magasin.

Vue des pièces du tube magasin qui empèchent le démontage par l'avant de la pompe du fusil à pompe Squire Bingham.

Le tube magasin, sa bague, son ressort.

Quatre trous à l’avant du tube magasin (dont deux servent au vis du bouchon avant de tube magasin) peuvent être utilisées à cette occasion. Cela se fait sans effort particulier à l’aide d’un chasse goupille ou d’un tourne-vis. Le tube n’est pas collé sur la carcasse.

A l’achat d’une arme d’occasion ou dans le cadre d’un entretien périodique, ça ne peut pas lui faire de mal d’être désolidarisé, nettoyé, graissé.

Le démontage du canon

Le démontage utilisateur n’inclus pas le démontage du canon. C’est un choix du constructeur. Pour quelles raisons devrions nous aller au delà de la volonté du constructeur ? Si l’arme est neuve, très bien entretenue ou si elle est toujours sous garantie, je pense qu’il n’est pas souhaitable de désolidariser les deux pièces. En revanche, si l’arme demande une révision profonde, en cas de bronzage, de présence de forte oxydation, de polissage de l’âme du canon, sablage, passage de la chambre en magnum… dans ces cas, il sera nécessaire de le démonter.

Pour ne pas risquer d’endommager les pièces et pour se créer la place nécessaire, avant le démontage du canon, démonter les organes inutiles :

  • La crosse ;
  • Le huit du tube magasin/canon ;
  • Le bouchon de tube magasin (il tient par deux vis) ;
  • La sous garde ;
  • La culasse ;
  • Le tube magasin ;
  • La pompe.

Les outils nécessaires :

  • L’interface (coté carcasse) ;
  • Un point fixe (coté canon) ;
  • Une clé dynamométrique.

Le montage sur la boite de culasse :

Vision de l'ensemble carcasse / canon prêt pour le démontage.

L’ensemble carcasse / canon sur son point fixe prêt à être démonté.

La méthode :

Le premier canon a été desserré à 220 N/m. Sur le second, un couple inférieur à 190 N/m a été suffisant.

Le remontage du canon

On va s’aider de deux marquages présents sur l’arme et crées à cet effet. Le premier est sur la carcasse, le second sur le canon. Comme vous l’aurez peut être deviné, en utilisant l’outillage cité ci-dessus il faut aligner les deux marquages.

Avant serrage, il y a un travail préparatoire à réaliser (nettoyer les pièces, supprimer les bavures, graisser les pièces, premier serrage à la main jusqu’à la butée sur la boite de culasse, observation…).

Conclusion

Le démontage et le remontage sont aisés. Il ne faut donc pas se priver et se donner les moyens d’offrir une bonne cure de jouvence à des armes qui en auraient besoin. Si vous ne souhaitez pas le faire vous même, faites le faire par un professionnel.

L’emplacement du verrou est porté par la boite de culasse. Cela est rendu possible par le canon non démontable par le servant. Dans le cas inverse, il faudrait surveiller la feuillure pour rester dans intervalle défini par les normes CIP. Ou alors rendre solidaire le logement du verrou et le canon. Comme c’est le cas sur de nombreux fusil à pompe ou fusil semi automatique

La platine est classique. Je n’ai pas souhaité développer ce sujet ici. L’ occasion me sera peut être donnée ultérieurement.

Le fusil à pompe Squire Bingham est une arme massive et rustique. C’est une arme qui est faite pour durer. Encore faut il qu’elle soit correctement entretenue et remise en état si nécessaire.

Un technicien doit rechercher des détails techniques dans chaque chose et à chaque instant. Même si vous ne possédez pas de fusil à pompe Squire Bingham, j’espère avoir stimulé, à travers cet article, votre sens de la curiosité.

Si vous aimez les articles Gunsmith designer,

parlez en autour de vous,

partagez cet article.

Ce contenu a été publié dans Armes à canon lisse, Armes d'épaule, Tous les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.